Mon voyage en Biscaye au temps du Covid-19 : le bilan

Mes chers abonnés, je suis arrivée à Bilbao depuis le samedi 8 août jusqu’au lundi 17 août. Tout ne s’est pas passé comme prévu, car la chambre que j’avais réservée au départ dans une pension proche du domicile de mes amis était infestée de parasites – à cause des travaux en cours sur toute la façade – et j’ai dû quitter ce lieu digne d’un film d’horreur vers 1h du matin pour me réfugier chez eux.

Heureusement avec Booking.com j’ai pu réserver une autre chambre dans une pension proche du Pont Biscaye, dans un quartier nommé Las Arenas, mais le rapport qualité/prix n’était pas non plus au rendez-vous du fait de nuisances sonores et de l’hygiène juste passable, sans compter qu’un jour le service de ménage a laissé ma porte de chambre ouverte avec toutes mes affaires. Heureusement je n’ai pas subi de vol.

Par contre le quartier est agréable, car il y a plein de caféterías ou boulangeries qui proposent des petits déjeuners à bas prix et des restaurants qui continuent à servir de vrais menus d’excellente qualité pour environ 20 euros. Il est aisé de traverser le Pont Biscaye en bateau ou par l’embarcadère pour se promener le long des quais ou découvrir le patrimoine historique de Portugalete et de l’ensemble de la Ria.

Vous pouvez également effectuer un parcours matinal plus long depuis le club maritime de las Arenas jusqu’au vieux port d’Algorta, à pied ou en vélo, tout en admirant l’architecture des maisons ou en profitant du lever du soleil du côté d’Ereaga au Muelle ou sur la plage.

Dans le coeur de Bilbao, comme dans les villes voisines, beaucoup de commerces ont fermé leurs portes, y compris des enseignes historiques….Les panneaux « A vendre » ou « A louer » s’étalent à tout va. 

Un manque de propreté et d’efforts au niveau des métiers du service et du tourisme est notable (sauf dans les musées et les transports). Sans doute est-ce la conséquence de la crise économique puis sanitaire liée au Covid-19. Moins de personnels employés, une offre de prestations limitée…

Malgré ce constat amer et lucide que l’Europe est un échec et a acculé les économies nationales jusqu’à la récession, je suis contente d’être revenue ici afin de partager avec vous mes découvertes et passer du temps avec mes amis.

Soyez solidaires et prenez soin de vous.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.